Les vignettes d'accès aux quatre parties du site :
1 - Médaillon à l'effigie de Jupiter Ammon découvert sur le site de la Villa Romaine. IIème siècle.
2 - L'entrée de Cognin avant 1914. Le personnage est Mademoiselle Dumas.
3 - Le canal des usines vu de l'atelier de l'eau.

4 - Henry Bordeaux académicien. Tableau de V.Costantini.
Un passage sur une vignette permet la découverte du thème du chapitre. Bonne navigation !

Cognin aujourd'hui

2004Cognin, avec 6 000 habitants en 2015, est la quatrième commune de l'agglomération chambérienne par sa population. Sa superficie s'étend en grande partie sur une plaine entièrement urbanisée, drainée par l'Hyères qui descend du val de Couz et qui reçoit le Forézan venu de la montagne de l'Epine. Son territoire s'étage entre 269 m, à l'extrémité nord du chemin Foray, pour culminer à 451 m en limite de la commune de Saint-Sulpice.

Deux collines bordent l'espace central : Villeneuve adossé aux contreforts de la Chartreuse et les collines de Chaloup-Les Molasses qui annoncent la montagne de l'Epine, dernier chaînon du Jura.

Cognin bénéficie d'une forte identité avec un cœur historique qui rassemble les éléments emblématiques d'une commune : l'église, l'ancienne mairie-école, l'hôtel de ville, le bourg commerçant et un centre contemporain qui a conforté cette organisation tout en l'adaptant aux exigences actuelles : centre commercial, médiathèque, collège, gymnases, résidence de personnes âgées...

Gageons que ce sera encore le cas demain alors que de nouveaux quartiers apparaissent comme celui du Maupas qui s'achève ou celui de Villeneuve qui s'annonce.

Avec cette nouvelle étape de son développement, Cognin peut prendre sa part des besoins d'une agglomération dynamique et cela dans le respect de l'environnement avec, au cœur, la préoccupation de la qualité de la vie.

La commune se caractérise aussi par la présence du canal des usines, aujourd'hui préservé et valorisé, qui rappelle l'activité industrielle passée liée à l'énergie hydraulique et qui s'est éteinte à la fin des années 50. Les friches industrielles laissées en héritage se sont transformées tour à tour en logements, en équipements culturels comme l'Atelier des arts, l'Atelier de l'eau ou encore le Canal des arts.

Autant de lieux qui, ajoutés à d'autres, permettent à la vie associative de s'épanouir à travers les 70 associations existantes qui offrent un large éventail d'activités sportives, culturelles, caritatives ou de loisirs. Et cela au plus grand bénéfice d'une population qui a su intégrer, au fil du développement, les nouveaux aux anciens dans une belle harmonie sociale.18

Cognin, c'est encore sa rue Villa Romaine, son avenue Henry Bordeaux, son Institut National de Jeunes Sourds (INJS), son Lycée Professionnel Agricole (LPA), le souvenir vivace de la coutellerie Opinel installée à Cognin il y a tout juste cent ans, son giratoire des Pyramides... autant de particularités, d'originalités, de richesses à découvrir ou à retrouver au fil des visites du site du GREHC.                                                                                                                                                          

 Claude Vallier, Président fondateur du GREHC. Printemps 2015                                                                                                                                                  CLIC !