Une remarquable réalisation : l'atelier de l'eau.

DSC02864L'Atelier de l'eau est un espace à vocation pédagogique qui s'adresse à tous publics et c'est un fabuleux outil de mise à disposition de connaissances historiques, techniques et scientifiques sur le thème de l'eau en général et sur l'utilisation de la force motrice de l'eau en particulier. Même si beaucoup de manipulations ont été conçues en direction des plus jeunes, les adultes peuvent apprendre beaucoup. Outre la fontaine interactive installée dans la cour et ouverte à tous, trois salles se succèdent au premier étage.
Dans la première, l'histoire du Canal des Usines est contée au travers des diverses activités qui se sont succédé au fil du temps et de l'eau. On découvre ainsi le riche passé industriel de la commune de Cognin.. C'est de cette salle que l'on voit le canal, les différentes vannes qui sont actionnées pour diriger l'eau sur la roue et la mettre en mouvement.
L'eau en général et l'utilisation de sa force motrice sont les sujets présentés dans la seconde salle : cycle de l'eau, eau source de vie, eau force motrice, types de moulins, hydroélectricité... sont quelques uns des thèmes abordés au moyen de panneaux, manipulations, bornes interactives ou audiovisuelles.
La troisième salle est axée principalement sur les énergies renouvelables dont on parle d'autant plus aujourd'hui que progresse la prise de conscience de la raréfaction des énergies fossiles et des pollutions que leur usage génère. C'est une invitation à la réflexion pour un développement durable.
intrieurAu rez-de-chaussée, le moulin à huile de l'ancienne minoterie Berthollet y a été installé après sa restauration. Il est mis en mouvement par la roue à augets et on ne se lasse pas de voir s'animer les meules, la presse hydraulique ou le malaxeur du four, mus, comme autrefois, par la roue à augets. On ne peut pas imaginer meilleure illustration de ce qui a été présenté à l'étage.
Quant à la fontaine interactive, accessible à tous de manière permanente, elle permet aux plus jeunes de manipuler les vannes pour actionner différents types de roues et surtout d'expérimenter des moulins de leur fabrication. Là encore c'est pour eux, sous le regard attendri des parents, une belle « leçon de choses » pour passer de la théorie à la pratique !
meulesAvec l'Atelier de l'eau, Cognin offre à un large public la possibilité de comprendre comment les hommes ont su domestiquer l'eau pour la mettre à son service. C'est un outil de divulgation de la culture scientifique et technique en hommage à l'ingéniosité des générations qui nous ont précédés. Mais c'est aussi un instrument de compréhension du monde actuel, de ses enjeux et notamment celui de préserver notre planète pour sauver l'Humanité. Alors, n'en manquez pas la visite !
Claude Vallier, Président fondateur du Groupe de Recherches et d'Etudes Historiques de Cognin.

Interview de Claude Vallier sur l'atelier de l'eau en octobre 2013 à RCF Savoie :

Interview de Claude Vallier

Le site de l'atelier : l'ancienne filature Thomas.

thomas1732 : Sur la Mappe sarde dont l'élaboration a commencé en 1728, sous le numéro 126, à l'emplacement de cette filature, il y a une petite installation, un foulon appartenant à Jean Baptiste Dommenget.

1840 : Sur le plan-profil du canal élaboré à la demande du syndicat des usiniers, la chute (ou artifice) numéro 7 qui fournit l'énergie au moulin est utilisée par une famille de meuniers, les Déperse.

1869 Pierre Thomas (1812-1886) installe une filature de laine sur la chute précédente, la n° 6. Il est locataire d'Antoine Chiron.

1887 : François Thomas (1853-1928) achète à Jean et Adèle Déperse l'artifice n°7. Il y établit sa filature. La roue à axe vertical est remplacée par une roue à augets à axe horizontal. La chute a un dénivelé de 2,49 m, un débit de 600 litres / seconde et une puissance de 15 chevaux en hautes eaux.

1914 : Pierre Thomas (1883-1950) succède à son père. En 1924 et en 1933, des acquisitions permettent l'agrandissement de l'installation.

1950 : Jean Thomas (1913-2001) dirige l'entreprise jusqu'à sa fermeture en 1960.

Quelques caractéristiques :roueThomas- Fabrication et vente de draps et couvertures, laine filée et cardée.
- Mixité de la fourniture d'énergie. En 1950, la roue à augets actionne les métiers et une dynamo qui éclaire les bâtiments. De plus, la filature est raccordée au réseau "force et lumière".
- L'eau est également utilisée pour le traitement de la laine.

2007 : Achèvement de la transformation de la filature en atelier de l'eau à vocation pédagogique. Réalisation conçue par la municipalité de Cognin sous l'impulsion du maire, Monsieur Claude Vallier.

Exposition permanente

Dans la salle attenante à la salle dans laquelle est reconstitué le moulin à huile on peut voir :
- La maquette d'une scierie.
- Une présentation des dernières activités sur le canal à Cognin.
- Des panneaux grand format confectionnés par le GREHC présentant les paysages du canal, hier et aujourd'hui.
- Une vitrine des poteries Schlibs dont l'entreprise se situait au bord du canal, à proximité de l'atelier de l'eau et dont nous vous présentons quelques productions.
schlibs poteries

En direct de l'atelier de l'eau.

Pour vos visites...

Vous voulez en savoir plus sur l'atelier de l'eau. Cliquez ici.

Pour les informations utiles : horaires, réservations, groupes, tarifs. Cliquez ici

IMPORTANT ; le samedi de 15 h à 17 h, l'atelier de l'eau est ouvert et des bénévoles de l'association 'Cognin Eau Vivante" accueillent les visiteurs. Groupes sur réservation.
Les visites sont gratuites le premier samedi du mois avec, parfois, une animation.

Pour plus de renseignements, pour des visites, pour réserver, vous pouvez contacter l'animatrice en utilisant ce formulaire :

Votre nom :*
Votre téléphone :*
Votre e-mail:*
Votre message :*